Sci-tech
URL courte
3315
S'abonner

Ne rien manger au petit-déjeuner est corrélé à une augmentation des risques du développement de l’obésité chez les adolescents. En outre, une étude relève que cette habitude pourrait entraîner un diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Sao Paulo au Brésil et leurs collègues européens ont découvert qu’omettre le petit-déjeuner augmentait le risque d’obésité chez les adolescents. En outre, l’étude relève que cette mauvaise habitude peut conduire à un développement précoce du diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs se sont basés sur l’analyse des données de 3.528 adolescents âgés de 12 ans et demi à 17 ans et demi, domiciliés dans dix grandes villes d’Europe, y compris 991 adolescents brésiliens âgés de 14 à 18 ans.

Cela a aidé à étudier le lien entre le mode de vie des enfants, y compris le niveau d’activité physique et le régime alimentaire, et le risque de maladies variées. En outre, les chercheurs ont pris en compte l’indice de la masse corporelle, la taille et le tour de taille.

Ils ont noté que parmi tous les types de comportements liés à la consommation, l’omission du petit-déjeuner conduisait le plus à du surpoids.

L’étude révèle ainsi que la taille moyenne des garçons qui ne mangeaient pas le matin était de 2,13-2,61 centimètres de plus que celle des adolescents qui prenaient un petit-déjeuner. Quant aux filles ne mangeant pas, leurs tours de taille comptaient 1,97 centimètre de plus que celles prenant leur petit-déjeuner.

Il est à noter que l’indice moyen de la masse corporelle augmentait aussi, malgré un sommeil sain.  

Lire aussi:

Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Vêtue d’un t-shirt Charlie Hebdo, une ex-musulmane se fait poignarder en plein centre de Londres
Un policier brûlé au 2e degré dans le 94 après que des assaillants ont posé un mortier dans sa voiture - vidéo
Un avion reliant Minsk à Antalya lance un signal de détresse et change de cap vers Moscou
Tags:
Brésil, adolescents, étude, chercheurs, petit-déjeuner, diabète, maladies cardio-vasculaires, maladies, obésité, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook