Sci-tech
URL courte
111715
S'abonner

Une équipe d’astronomes a identifié une nouvelle planète à 31 années-lumière de notre système solaire. Elle se situerait à une distance suffisante de son étoile pour pouvoir contenir de l’eau sous forme liquide à sa surface. Et donc potentiellement abriter la vie.

Une équipe d'astronomes de l'Institut de recherche en astrophysique des îles Canaries (IAC) de Tenerife, dirigée par Rafael Luque et Enric Pallé, a confirmé que l'étoile GJ 357 d, située à 31 années-lumière de notre système solaire dans la constellation de l’Hydre, était une planète potentiellement habitable.

GJ 357 d a été découverte grâce au télescope orbital TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite). La planète est environ 6 fois plus massive et environ 22% plus grande que la Terre.

Personne ne sait encore si la super-Terre dispose d’une atmosphère, mais si l'air y est présent il est possible d’y vivre, ont assuré des scientifiques dans la revue Astronomy & Astrophysics. Selon l’un des auteurs, Diana Kossakowski, l'atmosphère est plus chaude sur cette planète que sur Mars, mais l'eau y serait présente sous forme liquide.

«C’est excitant, car c’est la première super-Terre proche de l’humanité qui pourrait potentiellement abriter la vie», s’est enthousiasmée Lisa Kaltenegger de l’Institut Carl Sagan de Cornell. Elle a noté également que si la vie existait sur cette planète, elle pourrait être détectable avec la prochaine génération de télescopes.

La planète GJ 357 d est chauffée par une naine rouge environ trois fois plus petite que le Soleil, et qui abrite trois exoplanètes: GJ 357 d, GJ 357 c et GJ 357 j. Les deux dernières sont trop proches de leur étoile pour pouvoir espérer abriter la vie alors que la planète découverte évolue dans la zone habitable de son étoile.

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Chômage totalement hors de contrôle aux Etats-Unis: vers un nouveau 1929?
Tags:
TESS (télescope), constellation, exoplanète, Terre, planète
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook