Sci-tech
URL courte
2100
S'abonner

Une étude menée par des chercheurs australiens a révélé que la gueule de bois réduisait la capacité à adopter des comportements complexes, notamment la conduite et le travail, selon Medicalxpress.

Une étude effectuée par des chercheurs australiens de l’Université de Technologie de Swinburne (Melbourne) auprès d’une centaine de clients de bars de la ville de Brisbane a démontré que la gueule de bois réduisait les fonctions cérébrales, relate Medicalxpress

La recherche a été menée dans le quartier des divertissements de Brisbane et a consisté à faire passer des alcootests et à mener des entretiens avec des personnes sortant de bars à la fin d'une soirée.

Selon le média, le lendemain matin, plus de 100 participants qui avaient consommé de l'alcool le soir précédent et souffraient à divers degrés de gueules de bois ont participé à un sondage en ligne et à un test cognitif. Ce dernier a mesuré les fonctions cérébrales, en particulier la mémoire et la fonction exécutive.

Effets négatifs énormes

La recherche a révélé que ceux qui avaient un taux d'alcoolémie plus élevé présentaient des symptômes de gueule de bois plus graves et effectuaient le test plus lentement que les personnes plus sobres.

«Notre étude prouve que la gueule de bois réduit la capacité à adopter des comportements complexes et, par conséquent, la capacité à conduire, à travailler, à étudier ou à mener d'autres activités est altérée» a signalé la docteur Sarah Benson, citée par Medicalxpress.

Elle a ajouté que les gens devraient être plus informés sur les causes et les conséquences de la gueule de bois, car elle a des effets négatifs potentiellement énormes sur les activités quotidiennes.

Lire aussi:

«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
Des bandes de banlieue profitent de soirées «Projet X» à Paris pour tabasser et racketter les fêtards – vidéo choc
La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Tags:
étude, Université de Technologie de Swinburne, Brisbane
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook