Sci-tech
URL courte
1710
S'abonner

Les passagers des avions pourraient être davantage exposés au danger car le réchauffement climatique renforce des turbulences en air clair, indique le Washington Post, se référant à des chercheurs de l’Université de Reading.

Des scientifiques de l’Université de Reading, en Angleterre, ont conclu que le réchauffement climatique pouvait renforcer les turbulences en ciel clair et ainsi représenter un danger pour les passagers à bord de l’avion, relate le Washington Post. L’étude a été publiée dans la revue Nature.

Il s’est avéré que le changement climatique en Arctique provoquait la diminution de la température dans l’air dans la baisse stratosphère, près des pôles. Parallèlement, la température augmente dans la haute troposphère, au-dessus de l’équateur.

Plus la différence de températures entre l’équateur et les pôles est importante, plus le courant-jet d’ouest en est à travers l’Atlantique Nord est fort.

Une tendance inverse se manifeste dans la basse troposphère qui consiste en la diminution du gradient thermique, affaiblissant ainsi le courant-jet.

Pour l’instant, les deux processus se compensent. Cependant, les chercheurs ont découvert que le cisaillement du vent augmentait (le phénomène consistant dans le changement considérable de la vitesse et de la direction du vent sur un secteur peu étendu de l’atmosphère). Ainsi, le courant-jet ne varie pas, quand le courant d’air de la partie basse de ce dernier s’atténue.

Lors de leur descente, les aéronefs subiront alors un gradient de vent de plus en plus important. À partir de 1979, le cisaillement vertical du vent a augmenté de 15%, est-il précisé.

Selon des modèles climatiques, la turbulence en ciel clair s’accroîtra deux fois plus. Bien que ce phénomène ne suscite pas de crashs, il pourrait provoquer des traumatismes dangereux chez les passagers et membres d’équipage.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
aéronefs, Angleterre, danger, chercheurs, turbulences, avion, passager, réchauffement climatique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook