Sci-tech
URL courte
191
S'abonner

Yeux qui grattent et qui rougissent, éternuements intempestifs, nez qui coule… Afin de prévenir ces symptômes de l'allergie aux chats, allant parfois jusqu'à la crise d'asthme, des scientifiques ont mis au point un vaccin.

Des chercheurs ont élaboré un vaccin permettant de lutter contre l’allergie aux poils de chat, indique le Journal of Allergy and Clinical Immunology. Mais attention, c'est bien le chat qui doit recevoir l'injection, et non l'homme.

Baptisé HypoCat, le vaccin permet de neutraliser la protéine Fel-d1 qui provoque dans la plupart des cas des réactions allergiques.

Cette protéine est présente dans le pelage des chats, ainsi que dans les glandes salivaires et les glandes lacrymales, les glandes sébacées et les glandes anales. Selon l’étude, les chats «injectés» produisaient les anticorps nécessaires et efficaces à la destruction de la protéine Fel-d1.

La sortie du vaccin est prévue d'ici trois ans.

Lire aussi:

Un réfugié syrien débouté de sa demande de naturalisation française pour avoir travaillé beaucoup trop
Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
asthme, vaccin, allergie, chats
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook