Ecoutez Radio Sputnik
    Bugatti

    Les premiers clichés de la nouvelle Bugatti Centodieci fuitent avant sa présentation officielle - photos

    © Sputnik . Mikhail Voskressensky
    Sci-tech
    URL courte
    71317
    S'abonner

    Pour fêter ses 110 ans, Bugatti a imaginé un tout nouveau modèle qui rend hommage à l'EB110. Nommé Centodieci, ce véhicule a été révélé en avance sur des images qui ont fuité avant le lever de rideau prévu en Californie. Limitée à seulement 10 exemplaires, la nouvelle Bugatti conserverait les mêmes performances que la Chiron.

    Plusieurs photos de la nouvelle hypercar Bugatti EB110 se sont retrouvées en ligne avant que le modèle ne soit officiellement présenté ce week-end au Concours d’Élégance de Pebble Beach, en Californie. La nouveauté se nomme donc «Centodieci» –110 en italien– et se positionne comme un hommage à la Bugatti EB110, la première hypercar du constructeur, datant de 1991.

    La Bugatti Centodieci repose sur le châssis de la Chiron. Elle est équipée d’une grille avant qui reprend les doubles barres transversales de l’EB110 et d’une forme de fer à cheval plus proche de celle-ci que de la Chiron, ainsi que de prises d’air latérales creusées de grands trous circulaires dans la prolongation des vitres. Les feux avant se situent plus haut par rapport à ceux de la Chiron, évoquant la signature de l’hypercar de 1991.

    ​À l’arrière, la bande LED, comme sur la Chiron, a été coupée pour rappeler le pare-choc arrière percé de l’EB110 de l’époque. De plus, un double échappement semi-central a été greffé, toujours en hommage à l’ancien modèle.

    La base mécanique, identique à celle de la Chiron, devrait conserver les mêmes performances: 1500ch et 1600Nm de couple via le bloc W16 8.0L à quatre turbos, pour un passage de 0 à 100km/h en 2,4s et une vitesse de pointe à 420km/h. La Bugatti Centodieci serait limitée à 10 exemplaires, chacun pour un prix frôlant les 8 millions d’euros.

    Tags:
    concours, Bugatti, Californie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik