Ecoutez Radio Sputnik
    Des planètes (image d'illustration)

    Les conditions clés pour qu’une planète puisse accueillir la vie établies par des chercheurs

    © NASA
    Sci-tech
    URL courte
    1295
    S'abonner

    Une condition clé pour que la vie soit possible sur n’importe quelle planète a été révélée par des scientifiques américains. Ils ont conclu que le phénomène de la remontée des eaux du fond des océans pouvait donner naissance à des organismes vivantes sur une planète, relate Phys.org.

    Des scientifiques américains de l'Université de Chicago ont constaté que certains exoplanètes pouvaient proposer de meilleures conditions que la Terre pour accueillir la vie. Les chercheurs ont défini l’un des facteurs clefs contribuant à la naissance d’organismes, et ont expliqué dans quels cas c’était possible, relate le site Phys.org.

    Les chercheurs ont modélisé les conditions climatiques, environnementales et océaniques probables sur divers types des planètes avec l'aide du logiciel ROCKE-3-D élaboré par l'Institut Goddard d'études spatiales (GISS) de la Nasa.

    L’une des conditions favorables au développement de la vie est la remontée de l'eau. Il s’agit d’un phénomène océanographique qui se produit quand de forts vents poussent l'eau à la surface des océans, laissant ainsi un vide qui permet aux eaux du fond de remonter avec une quantité importante de nutriments.

    Les scientifiques ont ainsi conclu que les planètes présentant une atmosphère plus dense que celle de la Terre, avec une rotation assez lente et une importante quantité de masse de terre à leur surface, présenteraient une grande vitesse de remontée de l'eau et réuniraient ainsi les conditions nécessaires pour accueillir la vie. Cependant, les chercheurs tiennent à souligner que la présence d'eau liquide sur la planète n’est pas forcément liée à la présence d’organismes vivants. Ainsi, les planètes-océans, qui ne présentent pas de masses de terre, peuvent être privés de la vie.

    Tags:
    Univers, Terre, vie, planète
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik