Sci-tech
URL courte
10122
S'abonner

L’intelligence artificielle (IA) est au centre des discussions d’une conférence internationale à Shanghai, où Elon Musk a estimé qu’elle dirigera bientôt l’humanité. L’expert en technologies informatiques Gao Xiaorong a confié à Sputnik qu’il était encore loin de mettre en place les technologies avancées basées sur l’IA.

Le directeur de Space X et Tesla Motors, Elon Musk, et le président d'Alibaba Group, Jack Ma, ont ouvert la Conférence internationale sur l’intelligence artificielle 2019 qui se déroule à Shanghai, partageant leurs visions sur la vie avec l’intelligence artificielle. Jack Ma a de son côté déclaré que dans le futur l'humanité, la semaine de travail pourrait passer à 12 heures grâce à l'intelligence artificielle.

«À mesure que se développe l'Internet, les postes de travail dans le futur deviendront d’un concept vague. Les gens pourront travailler dans des conditions beaucoup plus libres», a déclaré à Sputnik Gao Xiaorong, professeur au collège médical de l'Université Tsinghua et expert dans le domaine de recherches des technologies informatiques.

Le fondateur de Tesla, Elon Musk, a proposé de mettre en place un projet baptisé Neuralink qui porte sur la connexion du cerveau humain à l'ordinateur pour «priver les étudiants de la nécessité de passer du temps à des cours ennuyeux». L’idée principale est la connexion directe entre l'ordinateur et le cerveau et ce à des fins médicales.

Néanmoins, Gao Xiaorong estime qu'il faudra encore du temps avant de mettre en pratique de telles technologies.

«Aujourd’hui, l'interface "cerveau-ordinateur" se subdivise en invasive et non-invasive. La chirurgie invasive demande une implantation d’un électrode ou microélectrode au cerveau. Celle non-invasive est l’installation d’un électrode sur la tête, sans intervention chirurgicale. Avec les électrodes d'hôpitaux, on peut le réaliser, mais cela ressemble à un casque. Dans les deux cas, nous avons un progrès. Mais ce sera long avant de les mettre en pratique».

Lors de la conférence, Elon Musk a indiqué que l’intelligence artificielle était déjà plus brillante que l’intelligence humaine sur plusieurs paramètres et qu’elle dirigera bientôt l’humanité. Comme un argument en faveur de cette vision, il a rappelé les succès d’AlphaGO, un programme informatique capable de jouer au jeu de go. Jack Ma, au contraire, estime que l’intelligence artificielle ne pourra jamais remplacer celle de l’homme.

«Malgré le fait que l'intelligence artificielle surpasse les possibilités des développeurs à certaines fonctions, le potentiel du cerveau humain est infini: une personne peut inventer un nombre infini des nouveaux objets, quant à l’intelligence artificielle, elle ne peut pas inventer, elle doit apprendre à le faire», a conclu l’interlocuteur de Sputnik.

Lire aussi:

Covid en France: le nombre journalier de contaminations et de décès en légère baisse
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
L’Allemagne «préoccupée» par le sort de la société civile en Russie: Moscou répond
Tags:
cerveau, Elon Musk, science, intelligence artificielle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook