Sci-tech
URL courte
962
S'abonner

Moins de 50% des femmes se déclarent prêtes à initier une prise contact avec des extraterrestres, alors que chez des hommes cette proportion s’élève à deux tiers, révèle une récente étude britannique.

Les hommes sont plus enclins à un éventuel contact avec un extraterrestre que les femmes, selon une étude réalisée à l’Université d’Oxford.

Au total, 56,3% des Britanniques se déclarent disposés à rentrer en contact avec des extraterrestres, tandis que 39,3% préfèrent qu’un tel dialogue soit mené par des scientifiques. Parmi les hommes, le nombre de personnes prêtes à discuter avec des aliens est bien plus élevé que parmi les femmes (près de deux tiers, contre moins de la moitié).

À l’heure actuelle, il n’existe au niveau international aucun règlement concernant une potentielle entrée en contact avec des extraterrestres, à l’exception des directives de l’Académie internationale d’astronautique de Stockholm qui mettent en garde contre toute réponse sans consensus global.

Une rencontre pas si impossible?

Or, le chercheur Peter Hatfield, cité par le Telegraph, évalue à 10% les chances de contacter une vie extraterrestre au cours des 100 prochaines années. Ainsi, il estime que l’humanité devrait se préparer à cette éventualité.

Il rappelle qu’il y a près de 4.000 planètes à l’extérieur du système solaire, dont une vingtaine sont relativement similaires à notre Terre.

«Et nous sommes en train de les écouter. Des télescopes installés à travers le monde tentent de capturer une sorte de signature biologique ou des signaux radio provenant d’une vie extraterrestre», a expliqué M.Hatfield.

Lire aussi:

Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un séisme de magnitude 7,7 frappe la Jamaïque
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik