Sci-tech
URL courte
6194
S'abonner

Une nouvelle génération d’armes autonomes, ou «robots tueurs», seraient capables de lancer accidentellement une guerre ou provoquer des atrocités de masse, a prévenu Laura Nolan, ex-employée irlandaise de Google, dans un entretien accordé au Guardian.

Dans une interview au Guardian, l’ancienne employée de Google Laura Nolan a appelé à interdire toutes les armes pilotées par ordinateur.

«Des incidents d’envergure pourraient avoir lieu puisque ces choses [les robots tueurs, ndlr] commenceront de se comporter de manière inattendue. C’est pourquoi tout système d’armes avancé devrait faire l’objet de contrôle humain significatif. Sinon, ils devront être interdits parce qu’ils sont trop imprévisibles et dangereux.»

Lourdes conséquences

Selon Mme Nolan, ces armes de pointe seraient en mesure de commettre de graves erreurs. En particulier, cela peut arriver dans les situations pour lesquelles ces machines n’ont pas été programmées, indique Mme Nolan. Par exemple, elles seraient capables d’ouvrir le feu sur «un groupe d’hommes armés qui semblent être des insurgés mais sont en réalité en quête de nourriture avec un fusil».

«Les robots n’ont pas le discernement des humains», tient à préciser l’interlocutrice du Guardian. Et d’ajouter:

«Si on ne fait pas attention [...] ces robots tueurs pourraient déclencher une guerre et être la cause d’immenses atrocités.»

Projet Maven

Laura Nolan a participé au célèbre programme de recherche en intelligence artificielle Maven, lancé en 2017 par Google pour le compte du Pentagone. Son objet était de développer la reconnaissance vidéo des drones et de les rendre autonomes pour déclencher des frappes militaires. Le programme a fait polémique.

Mme Nolan a quitté Google en avril 2018. Elle a par la suite rejoint l’International Committee for Robot Arms Control (ICRAC).

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Tags:
guerre, robots-tueurs, armes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook