Ecoutez Radio Sputnik
    Un glacier

    La vie d’au moins 17% des Terriens est impactée par l’état des océans et des glaciers

    © CC0 / robynm / Iceberg
    Sci-tech
    URL courte
    244
    S'abonner

    La vie de près de 17% des habitants de la Terre est impactée par l’état des océans et des glaces, selon les conclusions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

    Selon le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui s’est réuni à Monaco et a rendu publiques ses conclusions le 25 septembre, la vie d’environ 17% des habitants de notre planète, plutôt ceux qui habitent dans les régions montagneuses et les zones côtières, dépend des océans et de la cryosphère.

    «L’océan et la cryosphère – nom donné aux régions gelées de notre planète – sont des éléments indispensables de la vie sur Terre. En tout, 670 millions de personnes vivant dans des régions de haute montagne et 680 millions vivant dans des zones côtières à faible élévation dépendent directement de ces systèmes. Quatre millions de personnes sont établies dans l’Arctique et 65 millions dans de petits États insulaires en développement», indique le rapport.

    Qui plus est, les experts ont réitéré leurs propos alarmistes en soulignant que les océans et les glaces étaient menacés plus que jamais.

    D’après les experts, la température et l’acidité de l’eau des océans augmentent et la productivité des systèmes marins diminue en raison du réchauffement climatique. La fonte des glaciers entraîne une hausse du niveau de la mer et une augmentation du nombre des phénomènes naturels dangereux.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Tags:
    océan, nature, glacier
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik