Sci-tech
URL courte
10577
S'abonner

Des scientifiques de l’université du Massachusetts ont découvert que consommer de l’huile de friture pouvait provoquer le développement plus intense du cancer et des inflammations du côlon. Afin de mener cette étude, les chercheurs se sont servis de souris atteintes de ces maladies qui ont mangé de l’huile de canola usagée.

Même si les aliments frits dans de l’huile végétale sont populaires dans le monde entier, l’une des dernières recherches sur les effets de cette technique de cuisson sur la santé a révélé que la consommation de produits cuits dans cette huile pouvait stimuler le développement des inflammations et du cancer du côlon.

L’étude menée par des scientifiques de l’université du Massachusetts à Amherst a été publiée dans la revue Cancer Prevention Research.

Le développement accéléré de tumeurs

Les chercheurs ont examiné l’impact de la consommation d’huile de friture sur des animaux. Ils ont donné à manger aux souris atteintes de ces types de maladies de l’huile de canola utilisée pour préparer des falafels dans un établissement de restauration rapide à Amherst.

L’expérience a révélé que le développement des tumeurs avait été multiplié par deux. En outre, la propagation de bactéries et des produits bactériens toxiques dans le sang a été accélérée.

«Les personnes atteintes d’une inflammation du côlon ou d’un cancer du côlon devraient être informées de cette recherche», a déclaré Jianan Zhang, l’auteure principale de l’étude, citée par MedicalXpress.

«Aux États-Unis, beaucoup de personnes sont atteintes de ces maladies, mais un bon nombre d’entre elles continuent à manger du fast food et des produits frits», explique le professeur Guodong Zhang. «Si quelqu'un souffre d’une MICI [maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, ndlr] ou d’un cancer du côlon et qu’il mange ce type de nourriture, il y a une chance que cela rende les maladies plus agressives», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Vaccination et thromboses: que sait-on des effets secondaires du Spoutnik V?
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Tags:
restauration rapide, inflammation, maladies, produits alimentaires, chercheurs, étude, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook