Ecoutez Radio Sputnik
    Bretzel

    Deux étoiles jumelles naissent dans un «bretzel» cosmique de gaz et de poussière - vidéo

    CC0 / Alexas_Fotos
    Sci-tech
    URL courte
    112
    S'abonner

    Sur des images réalisées par une équipe internationale d'astronomes de l'Institut Max Planck, deux jeunes étoiles entourées de deux disques de gaz et de poussière forment une sorte de «bretzel» cosmique. L'Atacama Large millimeter/submillimeter Array a permis d’obtenir ces photos de grande qualité, informe l’Observatoire européen astral.

    Des astronomes ont réalisé des images haute résolution de deux étoiles jumelles en formation au sein du système [BHB2007] 11, le plus jeune membre du petit amas stellaire de la nébuleuse sombre Barnard 59, a rapporté l’Observatoire européen astral, le 4 octobre 2019. Sur l’image apparaissent deux disques croisés en forme de «bretzel cosmique» de gaz et de poussière.

    ​L’image a été obtenue par une équipe internationale d’astronomes conduite par des chercheurs de l’Institut Max Planck dédié à la physique extraterrestre (MPE), grâce à l’ALMA, le Grand réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique de l'Atacama, opéré par l’Observatoire astral européen.

    «Nous voyons deux sources compactes apparaître sur l’image. Nous les assimilons à des disques circumstellaires entourant les deux jeunes étoiles», a expliqué Felipe Alves du MPE, auteur principal de l’étude.

    Un disque circumstellaire est un anneau de poussière et de gaz entourant une jeune étoile. Pour croître, l’étoile accrète la matière de l’anneau. «La taille de chacun de ces disques est similaire à celle de la ceinture d’astéroïdes de notre Système solaire, et la distance entre eux est de 28 fois plus grande que la distance entre le Soleil et la Terre», a-t-il ajouté.

    «Ce résultat est particulièrement important. Nous sommes finalement parvenus à imager la structure complexe d’un jeune système binaire – en particulier les filaments nourriciers qui relient chaque étoile au disque au sein duquel elles sont nées. Ce résultat offre d’importantes contraintes aux modèles actuels de formation stellaire», a déclaré Paola Caselli, directrice générale du MPE, responsable du Centre d’études astrochimiques et co-auteure de l’étude.

    «Toutefois, il nous faudra étudier un plus grand nombre de jeunes systèmes binaires dans le détail afin de mieux comprendre le processus de formation des étoiles multiples», a ajouté M.Alves.

    Tags:
    bretzel, espace, ALMA (radiotélescope), Observatoire européen austral (ESO)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik