Sci-tech
URL courte
1181
S'abonner

Des archéologues égyptiens ont découvert près de Louxor un grand nombre de sarcophages en bois «peints de couleurs vives», qui auraient pu appartenir à des «grands prêtres».

Le ministère égyptien des Antiquités a annoncé que les archéologues avaient découvert 20 sarcophages en bois en très bon état sur la rive ouest du Nil, dans la nécropole d’El-Assasif.

«Nous avons mis au jour un grand nombre de sarcophages peints de couleurs vives […] C’est l’une des plus grandes et des plus importantes découvertes de ces dernières années», a indiqué le ministère.

Les cercueils sont recouverts d’une grosse couche de poussière, mais laissent apparaître des inscriptions et des peintures.

Le ministère a précisé que les sarcophages n’avaient pas encore été ouverts et qu’ils avaient été retrouvés «exactement comme les anciens Égyptiens les avaient laissés» dans l'ancienne ville de Thèbes, aujourd’hui Louxor, dans le sud de l’Égypte. Les cercueils sont disposés dans une tombe à deux niveaux, avec une galerie et des salles souterraines.

Le ministère prévoit de publier samedi 19 octobre un communiqué évoquant la découverte plus en détail.

Un tombeau de prêtres?

CNN indique que la datation des sarcophages n’a pas été précisée, tandis que des experts cités par le Daily Mail estiment qu’ils pourraient avoir jusqu’à 5.000 ans.

La découverte a été réalisée dans la nécropole d’El-Assasif située sur la rive ouest du Nil, à côté de l’une des anciennes capitales du pays. Thèbes a été construite sur la rive droite du Nil, tandis que la rive gauche abritait une nécropole qui s’étendait jusqu’à la vallée des Rois.

Roland Enmarch, spécialiste en égyptologie à l'université de Liverpool, a indiqué au Daily Mail que les personnes ensevelies étaient «probablement des prêtres, des prêtres subalternes et leurs épouses».

«À l’époque, les prêtres étaient aux commandes et dirigeaient le sud de l’Égypte. Il y avait certes un pharaon au nord, mais cette région aurait été dirigée par des prêtres», a-t-il déclaré.

Il y a à peine une semaine, l’Égypte annonçait la découverte de la première «zone industrielle» du pays.

Fin novembre 2018, ce sont un tombeau, des sarcophages et plusieurs objets funéraires de l’Égypte ancienne qui avaient été mis au jour dans une nécropole de Louxor.

Lire aussi:

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
Liverpool, Daily Mail, épouse, couleur, galerie, peinture, Louxor, Nil, nécropole, prêtre, sarcophage, découverte, archéologues, Égypte antique, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook