Sci-tech
URL courte
427711
S'abonner

Des scientifiques ont réalisé une expérience sur un ordinateur quantique prouvant que les faits peuvent différer en fonction des observateurs. Publiée dans Science Advances, l’étude conteste la présence d’un seul monde objectif.

Une expérience de pensée du physicien Eugene Wigner datant de 1961 sur l’existence simultanée de deux réalités objectives dans l’univers quantique a été testée à l’université Heriot-Watt d'Édimbourg. Les résultats ayant prouvé cette hypothèse ont été publiés dans la revue Science Advances.

Les faits opérant dans le monde physique sont toujours les mêmes, quel que soit le point de vue de différents observateurs. Quant à l’univers quantique, il s’avère régi par d’autres lois. Afin de vérifier l’expérience de Wigner, le physicien Caslav Brukner, de l’Université de Vienne, a proposé d’utiliser des photons enchevêtrés, notamment trois paires de particules: deux objets, deux observateurs appelés amis d’Alice et Bob, et deux observateurs sur les observateurs - Alice et Bob eux-mêmes.

Il importe que les particules quantiques puissent se trouver simultanément dans plusieurs endroits ou états lorsqu’ils ne sont pas observés, un phénomène nommé la superposition. En présence d’un observateur qui mesure la polarisation de la particule, celle-ci choisit un emplacement ou un état spécifique, détruisant ainsi la superposition.

Cependant, l’expérience menée par Caslav Brukner a montré que l’état de la particule mesuré par plusieurs observateurs peut être différent, ce qui «remet en cause le statut objectif des faits établis par deux observateurs», indique l’étude. Selon le chercheur, les observateurs n’ont pas besoin d’être conscients pour avoir pour résultat deux réalités contradictoires.

C’est-à-dire que l’absence d’objectivité n’émerge pas dans une conscience quelconque, mais qu’elle résulte de faits enregistrés. Pour ainsi dire, cela peut prouver l’existence de plusieurs réalités parallèles.

L’étude a également montré que l’univers quantique était beaucoup plus complexe qu’il ne l’avait été précédemment supposé et que les chercheurs doivent encore mener des études approfondies de ce phénomène pour en percer les énigmes.

Lire aussi:

Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Tags:
science, expérience, physicien, physique quantique, intrication quantique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook