Sci-tech
URL courte
180
S'abonner

Après avoir étudié pendant six ans les habitudes de plusieurs requins-baleines en mer Rouge, les chercheurs ont fait part de leurs observations, afin de préserver cette espèce menacée et considérée comme la plus grande parmi les poissons.

Une récente étude parue dans la revue Plos One a analysé les déplacements de requins-baleines à proximité du récif de Shib Habil, en mer Rouge, afin de mieux protéger ces géants sous-marins.

Une équipe internationale de chercheurs a surveillé un ensemble de 84 requins sur une période de six ans. Les résultats ont permis de mieux comprendre le comportement de ces spécimens, ce qui pourrait aider à prendre des mesures pour leur conservation.

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le requin-baleine est considéré comme une espèce en voie de disparition: au cours des trois dernières générations, elle a connu un déclin démographique de plus de 50%.

Dans l’étude, les spécialistes ont constaté que la population des requins présents à Shib Habil variait en fonction des saisons, étant la plus nombreuse en avril et en mai. Beaucoup de squales revenaient par ailleurs régulièrement sur le site, année après année. L'étude montre également que le site était fréquenté par un nombre à peu près égal de requins mâles et femelles, ce qui pourrait constituer un trait unique de ce lieu.

Qui plus est, Shib Habil est le seul endroit de l'océan Indien à attirer régulièrement un grand nombre de requins jeunes, indique l’étude. Il prône ainsi la nécessite de faire en sorte que ces jeunes squales des deux sexes puissent atteindre l'âge adulte afin de conserver l’espèce.

Les requins-baleines, le plus grand poisson au monde, se rencontrent dans les eaux tempérées et chaudes. Inoffensifs pour l’homme, ils atteignent en moyenne près de 10 mètres de long, leur longévité étant d’environ 70 ans.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
étude, chercheurs, mer Rouge, requin-baleine, requins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook