Ecoutez Radio Sputnik
    pluie d'étoiles filantes

    Une rare pluie de météores est attendue dans la nuit du 21 au 22 novembre

    CC0 / pixabay/Yuri_B
    Sci-tech
    URL courte
    2173
    S'abonner

    S’étant produite seulement quatre fois durant le XXe siècle, une rare pluie de météores devrait être visible depuis certains pays du globe, dont la France, dans la nuit du 21 au 22 novembre, selon des spécialistes de la Nasa. Condition sine qua non, le ciel ne doit pas être nuageux.

    Dans la nuit du 21 au 22 novembre, la Terre devrait traverser ou ne pas passer loin d'un mince nuage de poussière laissé par une comète, possiblement 1943 W1. Bien que ce ne soit pas la première fois que celle-ci s'approche de nous, la pluie de météores laissée derrière elle n'a été visible que quatre fois au cours du XXe siècle. Selon deux spécialistes de la Nasa, Peter Jenniskens et Esko Lyytinen, cela pourrait se reproduire cette nuit.

    Nommés Alpha Monocérotides, ces météores ont la particularité d'être très rapides, filant à environ 65 km/s, soit 234.000 km/h.

    Néanmoins, les chercheurs précisent qu'il est impossible de connaître exactement à quoi va ressembler la densité des poussières cométaires, car ce phénomène n'est pas encore bien connu.

    La pluie d'étoiles filantes ne sera pas visible partout. Selon les prévisions, seuls les observateurs d'Europe de l'Ouest, du Nord-Ouest de l'Afrique, des Antilles, de l'Alaska et du Sud du Chili pourront l’observer. En France, le pic d'activité est annoncé à 5h50 du matin, indique le magazine Sciences et Avenir.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Tags:
    Terre, comète, météore, pluie d'étoiles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik