Sci-tech
URL courte
0 93
S'abonner

L’écurie de F1 Red Bull Racing a diffusé une publicité montrant des mécaniciens en train de changer les quatre pneus d’une voiture de Formule 1 à bord d’un avion spécial russe volant à 10 km d’altitude.

L’écurie de Formule 1 Aston Martin Red Bull Racing a publié une vidéo publicitaire avec un «arrêt au stand» complet d’une de ses monoplaces imité en apesanteur, alors que cette dernière se trouvait à bord d’un avion spécial russe destiné à former les astronautes.

«Même la gravité ne peut pas nous retenir. Amener les arrêts au stand à un tout autre niveau!», a écrit Red Bull Racing sur Twitter.

La vidéo montre les mécaniciens en train de changer les quatre pneus de la monoplace RB1, un modèle de F1 datant de 2005, à 10 km d’altitude.

​Pour filmer cette publicité, Red Bull Racing a utilisé un avion de transport militaire Iliouchine Il-76MDK mis à sa disposition par le holding spatial russe Roscosmos. Cet appareil sert d’habitude à organiser des séances d’entraînement en apesanteur pour les astronautes.

La monoplace a été acheminée à la Cité des étoiles, dans la région de Moscou, où se trouve le centre russe d'entraînement des cosmonautes.

Pendant une semaine, l'avion embarquant la RB1 a effectué sept vols, prenant de la hauteur puis descendant à pic selon une trajectoire balistique (45 degrés), ce qui permettait d’obtenir un temps d’apesanteur d’environ 22 secondes avant la nouvelle montée. Au total, il a ainsi fait 80 «paraboles», a précisé Andreas Bruns, directeur de l’équipe de production qui a réalisé la vidéo.

​«Rien ne peut vous préparer, alors nos instructeurs de Roscosmos nous ont dit de rester assis et de nous habituer à l'expérience. Il n'y a pas de sensation de montée ou de descente, grimper à 2G, avec deux fois votre poids corporel normal donne l'impression d'être planté dans le sol et vous avez du mal à bouger. Ensuite, cette sensation s’inverse lorsque vous entrez en chute libre. Ils nous ont retenus pour nous empêcher de flotter trop loin!», a pour sa part avoué le mécanicien Paul Knight sur le site officiel de Red Bull.

La voiture et les équipements ont été sécurisés avant et après chaque période d'apesanteur ce qui a réduit la durée de chaque séquence de tournage à quelque 15 secondes, selon Red Bull Racing.

Les négociations et les préparatifs ont pris environ six mois, a indiqué Dmitri Timonov, producteur de la société ProFilm, cité sur le site de Red Bull Racing.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
vidéo, Il-76MDK, Formule 1, Red Bull Racing, Holding spatial russe Roscosmos, apesanteur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook