Sci-tech
URL courte
1155
S'abonner

Des chercheurs de l’Université Stanford ont établi que les humains vieillissent en plusieurs étapes. Leurs conclusions se basent sur l’étude des changements des protéines plasmatiques.

Une équipe de chercheurs de l’Université Stanford a analysé 2.925 protéines plasmatiques de 4.263 personnes âgées de 18 à 95 ans, relate la revue Nature Medicine.

Grâce à une nouvelle approche bio-informatique, ils ont révélé des altérations non linéaires du protéome plasmatique humain avec l’âge.

Trois décennies sujettes à des altérations majeures

Les chercheurs ont conclu que les altérations majeures se produisent au cours des quatrième, septième et huitième décennies de la vie, plus concrètement à 34, 60 et 78 ans.

Selon la revue, cette nouvelle approche de l'étude du vieillissement a permis d'identifier des signatures et des voies inattendues qui pourraient cibler les raisons potentielles des maladies liées à l'âge.

Lire aussi:

La France menace la Russie et Poutine au sujet de Navalny, promettant des sanctions en cas de décès
«On est sur des montants faramineux»: des patients sur la prise en charge à l’IHU de Didier Raoult
Dette Covid: le destin des Grecs, paupérisés et écrasés d’impôts, «nous pend au nez»
Ces départements qui pourraient être déconfinés avant les autres
Tags:
vieillissement, études, Université Stanford
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook