Sci-tech
URL courte
12335
S'abonner

Pour première fois, une équipe de biologistes chinois a réussi à faire naître vivantes des chimères porc-singe, a relaté Protein & Cell. Et bien que les animaux soient morts dans la semaine, ces résultats constituent une nouvelle étape importante dans la course aux organes, grand problème de la santé publique à l’échelle mondiale.

Deux porcelets portant de l'ADN de singe, le macaque crabier, sont nés en Chine. Durant l’expérience, les chercheurs ont injecté, cinq jours après la fécondation, des cellules de singe aux embryons de porcs.

Plus de 4.000 embryons ont été par la suite implantés et portés par des truies, a fait savoir la revue Protein & Cell.

«Il s’agit du premier rapport sur des chimères porc-singe nés à terme», a déclaré Tang Hai, l’un des chercheurs du Laboratoire des cellules souches et de la biologie de reproduction à Pékin, cité par NewScientist.

Sur les 10 porcelets nés au cours de l’expérience, deux étaient des chimères. Tous sont morts en une semaine. Chez les porcelets chimériques, plusieurs tissus, notamment le cœur, le foie, la rate, les poumons et la peau, contenaient des cellules de singe, mais à une très faible proportion: entre un sur 1.000 et un sur 10.000.

On ne sait pas pourquoi les porcelets sont morts, a encore indiqué Tan Hai, mais étant donné que les porcs non chimériques sont également morts, les chercheurs estiment que cela serait dû au processus de fécondation in vitro plutôt qu'au chimérisme. L'équipe essaie maintenant de créer des animaux sains avec une proportion plus élevée de cellules de singe, a expliqué Tang Hai.

Les chimères

Le but ultime de ce travail est de développer des organes humains chez les animaux pour la transplantation.

Dès janvier 2017, deux revues scientifiques, Nature et Cell, ont publié des articles sur des embryons chimères, qui contiennent l'ADN de plusieurs organismes, le plus souvent de deux, mais parfois de trois, voire de quatre. Les chimères ne sont pas des hybrides nés du croisement de différentes espèces, mais un organisme qui apparaît généralement de manière artificielle.

Des Japonais ont ainsi su élever des rats avec un pancréas de souris, alors que des Américains et des Espagnols, après s'être entraînés sur des rongeurs, ont créé des embryons viables de porcs avec des muscles humains.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
Tags:
Chine, expérience, chimère, fécondation in vitro (FIV)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook