Sci-tech
URL courte
3240
S'abonner

L’ONG Privacy International a dénoncé la menace que représentent les applications préinstallées sur les appareils Android. En effet, celles-ci ont accès à de nombreuses données sans l’accord des utilisateurs et sans pouvoir être supprimées.

Dans une lettre adressée au PDG d’Alphabet (maison-mère de Google), Sundar Pichai, l’ONG Privacy International ainsi que 50 autres organisations ont demandé à ce que des mesures soient prises contre les logiciels préinstallés sur le système d’exploitation Android. Ceux-ci posent un problème de vulnérabilité permanent face aux collectes de données.

En effet, ces applications récoltent les données des utilisateurs sans que ceux-ci n’aient donné leur accord, et sans même qu’ils s’en aperçoivent. La plupart de ces applis appelées «bloatware» ne peuvent même pas être supprimées des téléphones, la plupart n’étant d’ailleurs pas disponibles sur Google Play, le magasin d’applications conçu pour Android.

«Ces applis préinstallées peuvent avoir certaines autorisations du fabricant qui les laissent fonctionner en dehors du système de sécurité Android. Ces autorisations, définies par l’appli elle-même (incluant l’accès au microphone, à la caméra et à la géolocalisation), ne déclenchent aucune notification d’alerte de sécurité d’Android. Les utilisateurs n’ont absolument pas connaissance de ces intrusions majeures», ont prévenu les signataires de la lettre.

Une demande claire à Google

Ils demandent ainsi à Google la possibilité de désinstaller sans restriction toutes les applications des téléphones, y compris les fonctionnalités cachées. Ces applis devraient ensuite pouvoir être réinstallées via le Play store, avec une nouvelle demande d’autorisation et une mise à jour systématique qui ne demanderait pas de compte utilisateur.

Enfin, le collectif d’organisations estime que Google devrait «refuser toute certification à un appareil qui ne répond pas à ces exigences de la vie privée», lorsque les données des utilisateurs ont été exploitées sans leur accord.

Privacy International est une organisation basée à Londres qui lutte contre les gouvernements et les entreprises ne respectant pas la vie des individus en s’assurant notamment que ces derniers gardent le contrôle de leurs données lorsqu’ils utilisent des appareils technologiques.

Lire aussi:

Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
Tags:
Sundar Pichai, Alphabet, Google, Privacy International, collecte de données, menace, faille, Android, smartphones
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook