Sci-tech
URL courte
83311
S'abonner

L’existence d’une planète à proximité de la Terre a été suggérée par des chercheurs de l'Institut national d'astrophysique italien. Il s’agirait d’un corps céleste gelé non habitable, dont les dimensions sont inférieures à celles de Neptune, indique une étude publiée dans la revue Science Advances.

Des scientifiques de l'Institut national d'astrophysique (INAF) en Italie ont découvert des signes indiquant la présence d’une planète qui serait située près de Proxima Centauri, l’étoile la plus proche du Système solaire, éloignée de 4,2 années-lumière de la Terre, a indiqué une étude publiée dans la revue Science Advances.

Plus petite que Neptune

Des changements dans l'activité de l'étoile, observés par les chercheurs, suggèrent qu’il peut y avoir une autre planète baptisée Proxima c. Le corps céleste aurait une masse plus grande que la Terre mais plus petite qu’une planète géante de glaces, par exemple, Neptune.

Si Proxima c existe, il est peu probable qu’elle soit habitable, au vu de sa distance par rapport à son étoile. La planète serait gelée ou dotée d’une atmosphère hydrogène-hélium. Sa proximité avec la Terre pourrait offrir une occasion unique d’étudier un autre système stellaire.

Cependant, les corps célestes de ce type ne se forment pas dans un tel endroit, indiquent les scientifiques. Ils pensent que des super-terres se forment autour de la ligne des neiges: la distance la plus proche d'une étoile où l'eau se transforme en glace. Proxima c se trouve bien au-delà de cette zone conditionnelle, donc son existence pourrait remettre en question cette théorie.

Comment a-t-elle été découverte?

Les astronomes soulignent néanmoins que l’existence de la planète n’est pas encore confirmée. Sa découverte hypothétique a été effectuée grâce à la méthode dite des vitesses radiales expliquée par les chercheurs: les planètes influent légèrement sur leur étoile lorsqu’elles tournent autour d’elle. En cas de moindre déplacement, la lumière émanant de l’étoile change. Si ces changements s’avèrent cycliques, cela suggère qu’il y aurait une planète qui se trouve en orbite.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
espace, Alpha du Centaure, planète, chercheurs, découverte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook