Sci-tech
URL courte
170
S'abonner

La consommation quotidienne de yaourt naturel réduit le risque de cancer du sein, qui est à la fois le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme.

Les bactéries qui causent l’inflammation figurent également parmi les facteurs provoquant le cancer du sein, ont conclu les chercheurs de l’université de Lancaster, en Angleterre. Dans une étude relatée sur MedicalXpress, ils recommandent aux femmes de consommer du yaourt naturel de manière quotidienne afin de prévenir son développement.

Le yaourt contient des bactéries fermentant le lactose qui sont similaires aux bactéries ou à la microflore présentes dans les glandes mammaires des femmes pendant la lactation. Ces bactéries sont considérées comme bénéfiques, l’allaitement maternel réduisant le risque de cancer de 4,3%.

Plusieurs recherches en la matière ont démontré que la consommation de yaourt allait de pair avec la baisse du risque de cancer du sein. Cela peut être lié au fait que les micro-organismes nuisibles sont remplacés par des bactéries bénéfiques, expliquent les scientifiques.

Il convient de rappeler que la microflore pathogène produit des toxines qui conduisent à une inflammation chronique et au développement de tumeurs malignes.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
consommation, traitement, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook