Sci-tech
URL courte
395
S'abonner

Un laboratoire indépendant américain a détecté un niveau de rayonnement deux fois supérieur à la norme établie chez les iPhone 11 Pro. Ce qui pourrait éventuellement nuire à la santé des utilisateurs.

Une nouvelle étude réalisée par le laboratoire RF Exposure Lab (Californie) sur des téléphones Apple a révélé que le rayonnement émis par l'iPhone 11 Pro dépasse de plus de deux fois les limites de sécurité adoptées aux États-Unis, relate le site Gizchina, consacré aux téléphones portables.

Rayonnement de l’iPhone 11 Pro

Le test a été effectué avec l'iPhone 11 Pro placé à environ cinq millimètres d'un mannequin. Le laboratoire a constaté que l'exposition aux rayonnements dépassait de loin les limites établies par la Commission fédérale des communications (FCC). Cet effet peut être encore plus prononcé si le téléphone est dans la poche de l'utilisateur. La conclusion la plus simple est que ce produit expose potentiellement son propriétaire à plus du double du rayonnement que la FCC considère comme sûr.

Le niveau prescrit dépassé

L'indice de débit d'absorption spécifique (DAS), aussi connu sous sa dénomination anglaise SAR (Specific Absorption Rate) est un indice indiquant la puissance d'un flux d'énergie véhiculée par les ondes radiofréquences et absorbée par l'utilisateur d'un appareil radioélectrique. Aux États-Unis, la FCC exige que les téléphones commercialisés aient un niveau de DAS inférieur à 1,6 W/kg pour un gramme de tissu. Alors que, selon les experts, celui de l’iPhone 11 Pro est de 3,8 W/kg.

Cependant, personne ne saura affirmer avec certitude que le rayonnement émis par nos téléphones portables est nocif pour la santé, ajoute le site.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
rayonnement, iPhone 11
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook