Sci-tech
URL courte
315
S'abonner

À cause d’une récente vulnérabilité, la version de bureau de WhatsApp a ouvert la porte aux hackers. Il y a encore quelques semaines, des malfaiteurs pouvaient prendre le contrôle des conversations privées, ainsi que consulter des fichiers personnels.

Le chercheur en sécurité Gal Weizman a découvert une faille dans WhatsApp. Selon le cabinet PerimeterX, spécialisé dans la sécurité informatique, cette dernière vulnérabilité permettait à des hackers de prendre le contrôle d’un compte et d’envoyer des messages, ou de pouvoir accéder aux fichiers personnels d’un utilisateur qui utilisait WhatsApp depuis un ordinateur.

Selon Weizman, il était également possible de modifier un lien. Pour ce faire, un pirate pouvait envoyer un lien apparemment inoffensif qui dissimulait une redirection vers des sites Web malveillants avec du code Javascript.

Si les utilisateurs cliquaient dessus, cela permettait aux malfaiteurs d’accéder aux comptes de l’utilisateur.

Utilisateurs concernés

Seuls les comptes appariés à un iPhone pouvaient être piratés, que cela soit depuis un PC ou un Mac.

Prévenu du problème, Facebook a corrigé les failles de WhatsApp. Néanmoins, pour limiter au maximum les risques, Gal Weizman recommande aux utilisateurs de mettre à jour à la fois l’application WhatsApp sur Mac ou Windows, ainsi que sur iPhone.

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
messagerie, conversation, vulnérabilité, bug informatique, Facebook, WhatsApp
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook