Sci-tech
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (669)
11173
S'abonner

De plus en plus préoccupée par la propagation du coronavirus, la Chine emploie, en coopération avec son géant technologique Baidu, l’intelligence artificielle afin d’endiguer au plus vite l’épidémie. Sputnik en a discuté avec Xu Canhao, de l’Institut d'informatique et de technologie à l’Université de Suzhou.

L’intelligence artificielle et la robotique aident non seulement à protéger le personnel contre la contamination, mais améliorent aussi son efficacité dans le suivi de la maladie, a déclaré à Sputnik Xu Canhao, de l’Institut d'informatique et de technologie à l’Université de Suzhou, commentant le déploiement de nombreux dispositifs technologiques pour endiguer au maximum l’épidémie.

Des robots pour faire bien des choses à la place des hommes

«Quant à la technique, l’utilisation de robots aide à empêcher la propagation de l’épidémie, les virus biologiques étant sans danger pour eux. Il peuvent remplacer les humains pour accomplir bien des travaux liés à la prévention et à la lutte contre la propagation de l’épidémie», explique l’interlocuteur de l’agence.

Et d’ajouter que Huawei et Huazhong élaboreraient en commun un vaccin contre le virus avec l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Alors que l’épidémie du coronavirus se poursuit, les robots réalisent des appels téléphoniques et aident à la prévention du coronavirus. On apprend notamment que les autorités chinoises ont mis en place un système d’appels téléphoniques effectués par des robots afin d’interroger les habitants sur leur état de santé. Dotés de l’intelligence artificielle, les chatbots peuvent par exemple conseiller à des patients de rester à l’isolement chez eux.

Mieux assurer le suivi de la situation

Avec l’aide de l’intelligence artificielle, les autorités chinoises peuvent par ailleurs avoir une idée plus précise de la situation de santé de la population et offrir une orientation pour des patients potentiels. Une flotte de drones a également été déployée pour mieux surveiller la situation.

«Selon des articles publiés, y compris dans Nature, certains signes de l’apparition de l’actuel coronavirus se seraient manifestés bien auparavant. Il y aurait toutefois des problèmes avec le transfert d’information. […] Si on dépiste le virus au stade précoce, les pertes peuvent être réduites au maximum et l’épidémie peut être évitée», relève l’expert.

Il constate que quand l’épidémie a éclatée, on s’est retrouvé dans une situation qui demandait des mesures souvent très coûteuses.

«Cela se répercute sur la vie des gens. Il faut donc prendre des mesures à temps, au stade précoce. C’est très important», insiste l’universitaire.

Dans la lutte contre le coronavirus, l’empire du Milieu passe aujourd’hui à une étape supérieure en utilisant notamment des capteurs infrarouges qui seraient capables de détecter des cas de coronavirus dans les aéroports et les gares, rapportent les médias. C’est le géant Baidu, l’équivalent chinois de Google, qui est à l’origine de cette technologie. Il utilise un faisceau infrarouge qui mesure la température des passagers sans qu’ils ne s’en rendent compte. Si ce dispositif rencontre une personne fiévreuse, il pourra tout simplement l’empêcher de voyager, ce qui semble être une solution efficace pour ne pas propager le virus.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (669)

Lire aussi:

En Italie, le nombre de décès dus au coronavirus dépasse les 12.000
Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
épidémie, IA, Covid-19, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook