Sci-tech
URL courte
3312
S'abonner

Des masques capables de tuer certains virus et de s’auto- nettoyer ont été inventés par des chercheurs russes, relatent des médias. Ils sont composés de matériaux également élaborés par des scientifiques et contiennent du nano-argent qui offre cette propriété autonettoyante.

Des scientifiques russes ont élaboré un masque capable de tuer des virus et de s’auto-nettoyer, informent des médias locaux. Il est constitué d’un matériau spécial également inventé par des chercheurs russes qui permet de lutter contre certains virus. Des expériences sur son action contre le nouveau type de coronavirus n’ont pas encore été faites.

La matière a été créée par l'Institut de la chimie des solides et mécanochimie de Novossibirsk. Il est principalement composé de meltblown (matériau synthétique en microfibres de polypropylène très fin) avec l’utilisation d’une formule spéciale de l’argent, baptisée nano-argent, qui aide à l’auto-nettoyage.

Ces masques tuent par exemple le virus de la grippe A, le staphylocoque et le colibacille Escherichia coli. Qui plus est, avec un contact prolongé, l'efficacité de ce matériau augmente. Ils peuvent rester efficaces pendant 10 heures et même s’auto-nettoyer.

Toutefois, il est conseillé de les changer chaque heure et demie ou toutes les deux heures. Les scientifiques russes sont en contact avec leurs homologues chinois. Ils sont prêts à leur fournir des matériaux afin de mener des expériences s'ils le demandent.

Le nombre de morts en hausse

Dans le même temps, baptisé 2019-nCoV, le nouveau coronavirus continue de se propager et de faire de nouveaux morts. D’après le dernier bilan, l’épidémie de coronavirus a déjà tué 637 personnes, quand plus de 31.000 cas de contamination ont été recensés.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
science, Chine, Russie, masques, santé, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook