Sci-tech
URL courte
5106
S'abonner

Après le lancement de la fusée Falcon 9 de SpaceX, son premier étage a regagné la surface de la Terre dans une zone non prévue, tombant dans l’océan Atlantique. Cependant, la mission de placement en orbite de 60 satellites a été réussie.

Le premier étage de la fusée Falcon 9 de la compagnie SpaceX est tombé au mauvais endroit, après le lancement dans l’espace de satellites du projet Starlink, a déclaré une présentatrice de l’émission diffusée en direct sur le site de l’entreprise.

Transportant des satellites, la fusée Falcon 9 a été lancée ce 17 février en Floride, de la base de Cap Canaveral. Censés fournir Internet aux habitants de la Terre, 60 satellites Starlink ont été mis en orbite.

​«Malheureusement, il [le premier étage, ndlr] ne s’est pas posé sur une plateforme autonome mais il a fait un atterrissage en douceur sur l’eau tout près d’un bateau. C’est pourquoi, il ne devrait pas être endommagé. Je rappelle que cela [l’atterrissage autonome, ndlr] est notre tâche secondaire. Nous allons faire une nouvelle tentative la prochaine fois», a-t-elle annoncé.

Il s’agit de la plateforme baptisée Of Course I Still Love You, située à une distance de 630 kilomètres de la base de lancement de Cap Canaveral.

Pour des raisons techniques, la vidéotransmission de l’atterrissage du premier étage a été interrompue quand il est entré dans les couches denses de l’atmosphère. Cependant, l’objectif principal de la mission, le placement de 60 satellites en orbite, a été atteint.

​Le premier étage devrait être récupéré et réutilisé. Ce n'est pas la première fois que le dispositif rate la piste d'atterrissage flottante. Un accident semblable a eu lieu en 2018, lorsqu’il a été retiré de l'eau en bon état.

Mission de Starlink

Le groupe de satellites Starlink doit être mis en orbite elliptique à une altitude de 212 à 386 kilomètres. Des ingénieurs de la compagnie devront contrôler leur fonctionnalité, après quoi les appareils gagneront leur orbite à une altitude de 550 kilomètres.

Starlink est un réseau de télécommunication de la nouvelle génération, ayant pour objectif de fournir un accès à Internet haut débit. La réalisation du projet a commencé en 2018. Environ 12.000 satellites sont prévus. 30.000 satellites supplémentaires seront installés à des altitudes allant de 328 à 580 kilomètres.

Lire aussi:

L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Une banderole anti-Macron survole la cérémonie militaire du 14 juillet – vidéo
Tags:
cap Canaveral, fusée, SpaceX, satellite, Falcon 9
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook