Sci-tech
URL courte
341376
S'abonner

L’Observatoire de la Terre de la NASA a publié une image satellite poignante du bassin du lac Tchad, qui a perdu plus de 90% de sa superficie en seulement 50 ans.

Il y a 7.000 ans, un vaste lac, connu par les chercheurs sous le nom de Mega Tchad, s’étendait sur 400.000 kilomètres carrés à travers le centre-nord de l’Afrique, ce qui en ferait aujourd’hui le plus grand lac de la Terre.

Or, en seulement 50 ans, le lac Tchad a perdu 90% de sa superficie à cause du changement climatique et d’une mauvaise gestion de l’eau. Sur une image satellite publiée par l’Observatoire de la Terre de la NASA, on peut distinguer les anciens rivages du lac imprimés dans des paysages désertiques:

La superficie actuelle du lac Tchad oscille entre moins de 500 à 1.500 kilomètres carrés. Bien que le lac soit peu profond, son rôle économique est très important, car il fournit de l’eau à plus de 20 millions de personnes vivant dans les quatre pays limitrophes, dont le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Nigeria.

Un lac menacé de disparition

Selon une étude réalisée par des chercheurs britanniques en 2015, l’assèchement du lac constitue un des exemples les plus spectaculaires des conséquences d’un changement des conditions climatiques en Afrique tropicale.

La diminution de la pluviosité, les sécheresses ainsi que la hausse des prélèvements des populations locales menacent l’existence du lac. Si rien n’est fait pour enrayer la perte d’eau, il pourrait disparaître complètement d’ici quelques dizaines ou centaines d’années, préviennent les scientifiques.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
réchauffement climatique, Afrique, lac Tchad, NASA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook