Sci-tech
URL courte
3422
S'abonner

Des chercheurs ont pu étudier un oiseau qui était resté depuis 46.000 ans dans le permafrost sibérien avant d’être découvert. Ils estiment qu’il s’agit de l’ancêtre de deux espèces d’alouettes actuelles.

Une alouette cornue, figée dans la glace du nord-est de la Sibérie depuis plus de 46.000 ans, a été découverte par des chasseurs d’ivoire qui l’ont ensuite remise au Musée d’Histoire naturelle suédois, rapportent les médias européens.

D’après le journal scientifique Communications Biology, l’oiseau en question pourrait être l’ancêtre de deux espèces d’alouettes actuelles.

«Cette découverte laisse supposer que les changement climatiques qui ont eu lieu à la fin du dernier âge de glace ont entraîné l’apparition de sous-espèces», indiquent les auteurs de l’étude.

Selon eux, l’état presque intact d’un spécimen aussi fragile s’explique par le fait que la boue l’entourant se déposait graduellement et que le sol était relativement stable. Ainsi, la carcasse de l’oiseau «a pu être préservée dans un état très proche du moment de sa mort».

Les chercheurs ont désormais à séquencer l’intégralité du génome de l’animal, ce qui pourrait donner des informations supplémentaires quant aux liens entre l’alouette et ses sous-espèces.

Lire aussi:

Femme poussée dans le métro parisien: «l’auteur de l’agression» interpellé, dit Marlène Schiappa
Policiers brûlés à Viry-Châtillon: bagarre générale au moment du verdict à 1h du matin – vidéo
Un drone-kamikaze russe frappe des radicaux en Syrie – vidéo
La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Tags:
chercheurs, pergélisol, oiseaux, Sibérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook