Sci-tech
URL courte
2164
S'abonner

L’exoplanète K2-18b, située à 111 années-lumière de la Terre, pourrait abriter certaines formes de vie, avancent des chercheurs de l’Université de Cambridge.

Découverte en 2015 sur l’orbite de la naine rouge K2-18, dans la constellation du Lion, l’exoplanète K2-18b dispose de conditions favorables au développement de la vie, estiment des scientifiques britanniques.

Sur la base des données obtenues par les télescopes spatiaux Kepler, Spitzer et Hubble, les chercheurs de l’Université de Cambridge ont créé un modèle de simulation de la planète pour établir que de l’eau liquide pourrait être présente sur sa surface, tandis que les températures et la composition de son atmosphère la rendaient potentiellement habitable.

Les chercheurs espèrent que les paramètres atmosphériques qu’ils ont calculés pour K2-18b seront précisés grâce aux observations ultérieures réalisées notamment par le télescope James Webb dont le lancement est prévu en 2021.

Une rare exception

Auparavant, les astronomes signalaient qu’aucune des plus de 4.000 exoplanètes découvertes à ce jour ne présentait les qualités requises pour abriter la vie. K2-18b, qui a huit fois la masse de la Terre, fait ainsi exception.

L’exoplanète complète une orbite autour de son étoile tous les 33 jours. L’étoile naine rouge est active, ce qui expose probablement l’exoplanète à plus de rayonnement que la Terre n’en reçoit, expliquent les chercheurs.

Dans le même temps, bien que l’atmosphère de K2-18b contienne de la vapeur d’eau, elle est également riche en hydrogène. Or, si sa couche d’hydrogène s’avère trop épaisse, cela augmente la température et la pression de l’exoplanète, la rendant inhospitalière.

Lire aussi:

Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
L'Algérie va attaquer France 24 en justice pour des «propos haineux» et convoque l'ambassadeur de France
Un chien tombé dans l’eau glacée refuse d'être sauvé par un homme qui plonge pour lui – vidéo
Tags:
vie extraterrestre, exoplanète, espace, Cambridge
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook