Sci-tech
URL courte
120
S'abonner

Une équipe d’informaticiens a mis au point une méthode capable de faire fonctionner le système d'exploitation Android sur un iPhone grâce à un déverrouillage. Toutefois, l’outil de virtualisation, baptisé SandCastle, reste pour l'instant très limité.

Depuis longtemps, certains utilisateurs rêvent de la possibilité d’installer le système Android sur leur iPhone. Ce défi a été relevé par les développeurs de l’équipe Correlium, lesquels ont créé un outil de virtualisation baptisé SandCastle.

Grâce à ce dernier, l’entreprise est parvenue à installer Android 10 sur des iPhone 7 et 7 Plus.

Comment y sont-ils arrivés?

L’équipe a tiré parti de la faille Checkm8, laquelle permet d’installer un déverrouillage sur tous les iPhone, depuis le 5S jusqu’au X. Ils ont ainsi réussi à mettre Android 10 sur les iPhone 7 et 7 Plus. Le site Web du projet indique que l’objectif est d'étudier le fonctionnement des smartphones et la possibilité d'utiliser des systèmes alternatifs sur les iPhone.

De nombreuses limitations

Toutefois, l’initiative reste pour l'instant limitée. Elle ne concerne d’abord que ces deux modèles de téléphone. De nombreuses fonctionnalités sont de plus inaccessibles, dont l'appareil photo, le Bluetooth, la sortie audio. Ensuite, il n’est pas possible de profiter de ce hack pour installer des applications issues du Play Store sur l’iPhone.

En outre, il ne s’agit que d’une modification temporaire: après le redémarrage, le smartphone repart sur iOS sans garder en mémoire les actions effectuées sous Android.

C’est pourquoi Correlium présente sa solution comme une version «bêta».

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
informaticien, iOS, iPhone 7, iPhone, Android
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook