Sci-tech
URL courte
109831
S'abonner

Des zoopsychologues finlandais ont mené une enquête auprès de propriétaires de chiens de races différentes pour mieux comprendre ce qui les tracassait. Il s’est avéré que le problème numéro un était leur sensibilité au bruit.

Une étude menée par des zoopsychologues finlandais auprès de propriétaires de chiens a relevé que les problèmes de comportement et les angoisses des chiens diminuent leur qualité de vie et peuvent conduire à l'abandon ou à l'euthanasie, relate la revue Scientific Reports.

Les spécialistes ont recensé sept types d’anxiété canine parmi les plus répandus, ainsi que les espèces qui étaient les plus concernées.

L’étude a notamment porté sur la sensibilité au bruit, la peur en générale, la peur des surfaces étendues et des hauteurs, l’impulsivité, la compulsion, le comportement lié à la séparation et l’agressivité.

Une étude portant sur 264 races de chiens

13.715 réponses recueillies en ligne sur 264 races de chiens ont permis d’établir que de nombreuses anxiétés étaient génétiquement corrélées.

Au total, 72,5% des chiens avaient un comportement très problématique. La sensibilité au bruit était le trait d'anxiété le plus courant devançant la peur tandis que l'agressivité liée à la séparation était le comportement le plus rare.

La sensibilité au bruit était la plus fréquente chez le chien d’eau romagnol, le terrier irlandais à poil doux et les chiens de race mixte.

En revanche, le schnauzer miniature et le Staffordshire bull terrier y étaient les moins sensibles.

Inattention, hyperactivité et agressivité

L'inattention a été le plus souvent signalée chez les chiens de race mixte et les bergers finnois de Laponie, et rarement chez les chiens d’eau espagnols et les border collies.

L'hyperactivité et l'impulsivité étaient les plus courantes chez les chiens de race mixte, les bergers allemands, les chiens d'eau espagnols et les Staffordshire bull terriers, et les moins courantes chez les bergers écossais et les schnauzers miniatures.

Le retriever s’est avéré être le moins agressif contrairement au schnauzer miniature, au berger allemand, au chien d’eau espagnol et aux chiens de race mixte.

L’aperçu général indique que les femelles sont plus souvent plus craintives, tandis que les mâles sont plus agressifs et impulsifs. En outre, les chiens âgés commencent à avoir peur des hauteurs et des bruits forts.

Lire aussi:

Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
comportement, chiens, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook