Sci-tech
URL courte
267
S'abonner

Les modérateurs de l’application chinoise TikTok discriminent-ils leurs utilisateurs? C’est ce que révèle un document interne qui a récemment fuité. La société se défend, expliquant que ces mesures ne sont jamais entrées en vigueur.

L’application mobile chinoise TikTok est accusée de censurer les publications de certains de ses utilisateurs, après la révélation d’un document interne par le magazine en ligne The Intercept.

Selon cette édition, l’application conseille à ses modérateurs de ne publier dans la rubrique «Pour toi» que des vidéos attrayantes, excluant les vidéos de certains utilisateurs sur des critères physiques. 

Les modérateurs sont ainsi invités à censurer les utilisateurs à la «silhouette anormale», au «visage laid » ou «trop ridé», ou bien les personnes avec un «ventre de buveur de bière». Le document préconise également de supprimer les vidéos montrant la pauvreté rurale, et demande aux modérateurs de prêter attention aux murs fissurés et aux «décorations peu recommandables», selon le média.

Des mesures jamais mises en place?

Le porte-parole de TikTok, Josh Gartner, a répondu à ces accusations, expliquant que ces mesures «ne sont plus en vigueur et, dans certains cas, semblent n’avoir jamais été mises en place», rapporte The Intercept. Il explique également que ces mesures visaient à prévenir le harcèlement en ligne de ces personnes, jugées vulnérables.

Ce n’est pas la première fois que TikTok fait face à des accusations de censure. L’application a déjà été soupçonnée de supprimer des publications politiques critiquant le Parti communiste chinois. Des vidéos mentionnant l’indépendance du Tibet, ou les manifestations sur la place Tiananmen en 1989 avaient ainsi disparu de la plateforme, comme le soulignait The Guardian en septembre 2019.

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Covid-19, en continu: un total de 5.655 morts enregistré en Angleterre
Tags:
discrimination, application, censure, TikTok
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook