Sci-tech
URL courte
42804
S'abonner

Des chercheurs de l'Université fédérale de la Baltique Emmanuel Kant de Kaliningrad ont mis au point des masques médicaux à usage multiple dont certaines couches contiennent des particules d'ions d'argent dotées de propriétés antibactériennes et antivirales, a annoncé le service de presse de l'université.

«Des chercheurs de l'Université fédérale de la Baltique Kant ont conçu des masques avec une couche de nano-argent possédant une forte activité antibactérienne et antivirale. Le matériau de base est une toile de coton sur laquelle a été appliquée par pulvérisation magnétron une couche très mince d'argent actif. Les masques de coton multicouches ont été baptisés SilverMask», stipule le communiqué.

D'après le Fonds russe pour la recherche fondamentale, un matériau similaire à base de meltblown et de nano-argent a été développé par des collègues de l'Institut de chimie des corps solides et de mécanochimie du département sibérien de l'Académie des sciences de Russie. 

Les études ont révélé que le meltblown traité avec l'argent tuait instantanément le virus, et qu'en cas de contact prolongé son efficacité était encore plus élevée. De plus, le masque est capable de s'auto-nettoyer, autrement dit il est possible de l'utiliser pendant plusieurs jours. Le prix de tels masques sera légèrement plus élevé par rapport aux masques ordinaires.

Les collaborateurs de l'université Emmanuel Kant ont réussi à perfectionner la technologie de fabrication des masques: les collègues des chercheurs de Kaliningrad de l'Institut de chimie des corps solides et de mécanochimie, qui ont élaboré ce matériau, l'ont appliqué sur les masques par un procédé chimique. Les chercheurs de l'université Emmanuel Kant ont utilisé la technologie de pulvérisation laser de nano-argent sur le masque, ce qui augmente significativement l'efficacité et réduit le coût.

Il est possible de fabriquer près de 500 masques de ce type par jour, mais il existe un potentiel pour augmenter ce chiffre jusqu'à plusieurs milliers, indique l'université. Dans les jours à venir il est prévu de fabriquer de tels masques pour les collaborateurs de l'université, ainsi que pour les personnes âgées auxquelles l'université compte apporter son aide.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook