Sci-tech
URL courte
371
S'abonner

Des chercheurs ont réussi à découvrir le secret d’un «éventail rouge» apparu dans le ciel japonais il y a plus de 1.400 ans et supposé être une aurore boréale ou la queue d’une comète.

Des chercheurs sont parvenus à percer le mystère d’un «éventail rouge», nommé également «queue de faisan», vu dans le ciel japonais il y a plus de 1.400 ans, a annoncé le site des science sociales et culturologiques du Collège doctoral de recherche avancée (Sokendai) de Hayama.

Selon les annales, une «queue de faisan» était apparue dans le ciel du Japon le 30 décembre 620. À l’époque, ce phénomène avait été interprété comme un signe de mauvais augure. La science contemporaine l’attribue à une aurore boréale ou à une comète.

Un groupe de chercheurs japonais a décidé de comparer la description historique de ce phénomène avec les connaissances modernes sur les aurores boréales. Ils ont de même constaté qu’il y avait eu des observations plus tardives d’aurores boréales au Japon, qui ressemblaient aussi à un éventail rouge.

10° de distance angulaire en 1.400 ans

Les chercheurs ont composé une carte du champ magnétique de la Terre telle qu’elle devait l’être il y a plus de 1.400 ans. À cette époque, le Japon était situé à une latitude d’environ 33° au lieu des 25° actuels.

En 620, la «queue de faisan» se situait à une distance angulaire de dix degrés et pouvait se trouver dans la zone d’une puissante tempête magnétique dont l’impact aurait produit une aurore boréale d’une telle forme, indique l’étude.

Lire aussi:

La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
comète, aurores boréales, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook