Sci-tech
URL courte
2422
S'abonner

Les essais de bombes atomiques effectués au milieu du XXe siècle ont aidé les scientifiques à confirmer que le requin-baleine, plus grand poisson au monde, était l’un des animaux à la plus grande longévité de notre planète.

À quelque chose malheur est bon: cette expression illustre une recherche scientifique qui a permis d’évaluer l’âge des requins-baleines. Une équipe internationale de chercheurs s’est concentrée sur les vertèbres des plus grands poissons du monde, ces lignes ressemblant aux cernes d'un tronc d'arbre dont le nombre augmente avec l'âge. Sur la base de la datation par le radiocarbone, les chercheurs ont étudié les bandes de croissance sur 11 échantillons de vertèbres de deux requins-baleines âgés de 35 et 50 ans, indique une étude publiée par Frontiers in Marine Science. Et il en ressort que ces créatures vivent très longtemps.

«La longévité absolue de ces animaux pourrait être très, très importante, peut-être jusqu'à 100-150 ans», a déclaré à BBC News l’un des auteurs des recherches, Mark Meekan, de l'Institut australien des sciences marines de Perth.

Ces requins, absolument inoffensifs, sont très populaires auprès des touristes dans de nombreux endroits, car ils permettent aux plongeurs de nager à leurs côtés. Dans de nombreuses régions tropicales, ils sont devenus une attraction majeure.

«Le requin-baleine est un ambassadeur fantastique de la vie marine qui a sorti tant de personnes de la pauvreté», a ajouté Mark Meekan.

Les scientifiques espèrent que leur étude aidera les écologistes à préciser l’état des populations de ces poissons pour comprendre comment les protéger et éviter la réduction de leur nombre.

Nager avec un requin-baleine

Le requin-baleine peut atteindre 20 mètres et pèse en moyenne 20 tonnes. Bien que doté de plus de 300 dents sur chaque mâchoire, il se nourrit par filtration, ne laissant pénétrer dans sa gueule que des microorganismes comme le plancton, fait savoir le WWF.

Aujourd’hui, plusieurs pays, notamment les Philippines et Djibouti, offrent la possibilité de plonger et de nager aux côtés du plus gros poisson du monde.

En 2016, les chercheurs du WWF ont identifié 469 requins-baleines dans la baie de Donsol, une ville de pêcheurs aux Philippines devenue à partir de 1998 un sanctuaire de requins-baleines grâce aux opportunités offertes par l'écotourisme.

Lire aussi:

Un homme menotté frappé et jeté au sol lors d’une interpellation à Neuilly-sur-Marne – vidéo
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
LREM comptabilise sur la loi Avia la voix d’un député décédé il y a des semaines
Tags:
requin-baleine, longévité, âge
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook