Sci-tech
URL courte
2327
S'abonner

Les températures élevées des couches supérieures de l’atmosphère des géantes gazeuses - Saturne, Jupiter, Uranus Neptune - constituaient un des grands mystères de la science planétaire. Les données fournies par la mission Cassini de la NASA l’ont résolu, selon Phys.org.

Les couches supérieures de l'atmosphère des planètes gazeuses - Saturne, Jupiter, Uranus et Neptune - sont chaudes, tout comme celles de la Terre. Mais contrairement à la Terre, le Soleil est trop loin de ces planètes pour les chauffer et l’origine de cette chaleur était l'un des grands mystères de la science planétaire, relate Phys.org.

L’analyse des données fournies par la mission d’exploration du système saturnien Cassini de la NASA a démontré que les courants électriques déclenchés par les interactions entre les vents solaires et les particules chargées des lunes de Saturne, provoquent des aurores et chauffent la haute atmosphère.

Le reste de l’atmosphère reste froid

Le système des vents diffuse cette énergie, initialement concentrée près des pôles, vers les régions équatoriales, en les chauffant.

«[Les résultats de l’étude, ndlr] aident à répondre à la question de savoir pourquoi la partie supérieure de l'atmosphère est si chaude, tandis que le reste de l'atmosphère - en raison de la grande distance du Soleil - est froid», a déclaré le co-auteur de l'étude, Tommi Koskinen, membre de l'équipe Cassini's Ultraviolet Imaging Spectograph.

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Moscou propose à l’ambassade de France le vaccin Spoutnik V, la mission diplomatique réagit
Les sept pays «les plus dangereux» d’Afrique
Tags:
atmosphère, mission Cassini-Huygens (2004), Saturne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook