Sci-tech
URL courte
4226
S'abonner

L’image d’un jet de plasma propulsé par un trou noir supermassif situé à cinq milliards d’années-lumière de la Terre a été partagée par les astronomes du projet Event Horizon Telescope.

Un an après avoir obtenu la toute première image d’un trou noir, les chercheurs du projet Event Horizon Telescope (EHT) ont présenté un jet de plasma d’un trou noir supermassif capturé avec une précision inédite.

Le phénomène a été observé sur un quasar lointain baptisé 3C 279, situé à une distance de cinq milliards d’années-lumière de la Terre dans la constellation de la Vierge. Pour obtenir ces images, l’EHT s’est servi du procédé de l’interférométrie à très longue base (VLBI) qui réunit les enregistrements de plusieurs antennes pour parvenir à un résultat commun.

Grâce à cette méthode, l’EHT est capable d’observer des objets qui occupent une place minuscule dans le ciel, «l’équivalent d’une personne sur Terre identifiant une orange sur la Lune», selon un communiqué diffusé par l’EHT.

Vers le premier film

Les données recueillies par les scientifiques permettent de voir le disque d’accrétion du quasar ainsi que le jet en mouvement. Ce dernier atteint une vitesse représentant plus de 99,5% de celle de la lumière (300.000 km/s).

L’EHT vise désormais à obtenir la première vidéo d’un trou noir. Bien que sa campagne d’observation prévue en avril 2020 ait été annulée en raison de l’épidémie de coronavirus, les chercheurs vont continuer à analyser les données récoltées jusqu’ici.

Lire aussi:

Le bras droit de Raoult assure que tout s'améliore à Marseille et ne comprend pas la décision du gouvernement
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Tags:
espace, quasar, trou noir, Event Horizon Telescope (EHT)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook