Sci-tech
URL courte
6124
S'abonner

Des primates ont voyagé entre l’Afrique et l’Amérique du Sud sur des radeaux à l’époque de l’Oligocène, indique une étude de l’Université de Californie du Sud publiée dans la revue Science. Des chercheurs ont découvert des dents d’une espèce de singes en Amazonie qui ressemblent à celles des primates africains de la même époque.

Des scientifiques de l'Université de Californie du Sud ont découvert que des ancêtres des singes sud-américains sont arrivés sur ce continent en traversant l’océan Atlantique à l’aide de radeaux, avance une étude publiée dans la revue Science.

Une conclusion alimentée par la découverte de quatre molaires fossilisées d’une espèce inconnue dans le bassin amazonien au Pérou. Ces dents sont similaires à celles des Parapithecidae, une famille de singes qui vivait en Afrique du Nord il y a 56 à 23 millions d’années.

«Les molaires étaient presque identiques à celles de la parapithécide Qatrania, connue sur les sites où j'ai travaillé dans la région de Fayoum en Égypte», souligne Erik Seiffert, l’un des auteurs de l’étude.

L’époque de migration

Comme le lieu des fouilles remonte à l’époque de l’Oligocène qui s’étend de 34 à 23 millions d’années, les chercheurs pensent que la migration des singes a eu lieu il y a environ 34 millions d’années.

Selon l’étude, ces primates auxquels le nom d’Ucayalipithecus perdita a été attribué, ont réalisé ce voyage transatlantique de manière accidentelle, à bord de radeaux faits d’arbres côtiers tombés pendant des tempêtes et des ouragans.

La migration pouvait être favorisée par la baisse du niveau de la mer en raison de la croissance du plateau de glace antarctique à la croisée de l’Éocène et de l’Oligocène. C’est pourquoi l’Amérique de Sud était plus proche de l’Afrique. La distance entre les deux continents était alors de 1.500 à 2.090 kilomètres, contre 2.840 aujourd’hui.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
Université de Californie, étude, Atlantique, singes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook