Sci-tech
URL courte
1253
S'abonner

Des microorganismes peuvent survivre sur Vénus, Mars et dans la glace d'Europe, un satellite de Jupiter. Telle est la conclusion tirée par des scientifiques de l'Institut de recherche spatiale auprès de l'Académie russe des sciences lors d’expériences menées dans des conditions imitant celles de ces astres.

Des scientifiques de l'Institut de recherche spatiale (IKI) auprès de l'Académie russe des sciences ont prouvé expérimentalement que des microorganismes pouvaient survivre dans l'atmosphère de Vénus, à la surface de Mars et dans la glace du satellite de Jupiter Europe, indiquent les résultats de leur rapport annuel de 2019.

Les chercheurs ont suggéré que des microorganismes associés à des particules minérales pourraient être présents dans l'atmosphère de Vénus, où les couches supérieures sont exposées aux rayons cosmiques et aux chocs de température.

Pour tester cette hypothèse, les scientifiques ont étudié en laboratoire l'effet du rayonnement sur les micromycètes [champignons microscopiques, ndlr] d’un sol sec à basse pression et température. En conséquence, ils ont pu établir que l'influence de fortes doses de rayonnements ionisants ne conduit pas à la mort des microorganismes, en revanche la plupart des espèces résistantes de champignons de ce sol survivent.

Comme sur Mars

Les scientifiques ont également étudié la survie de microorganismes prélevés dans l’Arctique dans des conditions simulées à la surface de Mars en les exposant à des radiations et à une température de -50 degrés Celsius. Leur étude n'a pas conduit à des dommages importants de ces microorganismes.

En outre, en tant qu'analogues terrestres des communautés microbiennes hypothétiques de Mars, les scientifiques ont également étudié les bactéries du sol du désert des Mojaves. Ainsi, ils ont trouvé une grande diversité et un grand nombre de microorganismes, qui ont montré une résistance à un large éventail de facteurs de stress.

La glace d’Europe

Pour découvrir la possibilité de conserver des microorganismes dans la glace du satellite Europe de Jupiter, les chercheurs ont mené une expérience sur l'irradiation de bactéries incrustées dans la glace à une température de -130 degrés Celsius et à la pression correspondante. Tout comme dans les expériences précédentes, des microorganismes viables ont été découverts.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
Tags:
Jupiter, Académie des sciences de Russie, Vénus, Mars, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook