Sci-tech
URL courte
3393
S'abonner

L’analyse d’un squelette découvert à Madagascar il y a plus de 20 ans a permis de révéler un animal bizarre qui vivait dans la région à la fin du Crétacé.

Des paléontologues ont analysé le squelette quasi complet d’un animal qui évoluait sur l’île de Madagascar il y a 66 millions d’années: leur étude révèle un mammifère qui ne ressemble à aucun autre animal vivant ou éteint.

Bien que d’après son apparence extérieure il ressemblait probablement à un blaireau, les chercheurs du Musée de la nature et des sciences de Denver et de l’université d'État de New York à Stony Brook pointent des caractéristiques inhabituelles dans la région de sa cavité nasale.

Selon eux, l’animal en question avait un crâne rempli de trous plus que tout mammifère connu, ce qui autorisait probablement les passages de nerfs et vaisseaux sanguins menant à un museau très sensible, qui présentait également un très grand trou à son sommet.

Pattes d’alligator

Dans le même temps, les crocs de cet animal nommé Adalatherium hui avaient également une forme différente de celle de n’importe quel autre mammifère, tandis que ses membres arrière paraissent écartés et incurvés à la manière des alligators, expliquent les chercheurs.

Le fossile avait été découvert en 1999 dans le cadre d’un travail sur le terrain à Madagascar. Les spécimens de cette qualité et conservation sont extrêmement rares, en particulier dans l’hémisphère sud.

Lire aussi:

«Scénario cauchemardesque»: une infection fongique indestructible prolifère aux USA
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Vêtue d’un t-shirt Charlie Hebdo, une ex-musulmane se fait poignarder en plein centre de Londres
Un policier brûlé au 2e degré dans le 94 après que des assaillants ont posé un mortier dans sa voiture - vidéo
Tags:
animaux, paléontologie, dinosaures, Madagascar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook