Sci-tech
URL courte
2420
S'abonner

Des loriquets arc-en-ciel s’écrasent dans le nord-est d’Australie à cause d’une maladie connue sous le nom de syndrome de la «patte fermée», relate ABC. L'origine de cette épidémie reste pour l'heure inconnue pour les chercheurs.

Ces derniers jours, des centaines de loriquets arc-en-ciel ont été découverts agonisant sur le sol dans l'état australien du Queensland (nord-est), rapporte la chaîne ABC.

Selon l’ornithologue Darryl Jones de l’Université Griffith à Brisbane cité par la chaîne, les oiseaux souffrent d’une maladie connue sous le nom de syndrome de paralysie du loriquet, ou syndrome de la «patte fermée».

Une propagation similaire au Covid-19

Curieusement, le mode de propagation de cette pathologie présente une similitude avec celui du Covid-19: elle se développe rapidement et se transmet par contact étroit entre les oiseaux, raconte l’ornithologue.

«Du fait qu’ils ne peuvent pas voler ou marcher correctement, certains oiseaux tombent du ciel, car leurs griffes restent serrées et ils ne peuvent plus atterrir ou s’accrocher aux branches», explique-t-il.

Ce phénomène avait déjà été enregistré dans la région dans les années 1970. Selon Darryl Jones, l’épidémie actuelle serait provoquée par une plante consommée par les oiseaux, sans pour autant être en mesure d’apporter plus de précisions.

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
maladies, oiseaux, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook