Sci-tech
URL courte
191291
S'abonner

Un robot sous-marin russe baptisé Vitiaz a atteint le fond de la fosse des Mariannes, le point le plus profond de l’océan mondial, selon la Fondation russe des études avancées (FPI).

Le bathyscaphe russe Vitiaz est devenu le premier engin sous-marin complètement autonome à avoir atteint le fond de la fosse des Mariannes, à 10.028 mètres de profondeur, a annoncé la Fondation russe des études avancées (FPI).

«Le 8 mai à 22h34, heure de Moscou, l’engin sous-marin autonome inhabité Vitiaz a effectué une plongée au fond de la fosse des Mariannes», a indiqué la FPI.

Le Vitiaz a effectué sa première plongée dans la fosse pour y installer une bannière à l’occasion du Jour de la Victoire, ainsi que cartographier, photographier et filmer le fond marin. Sa mission a duré plus de trois heures.

Une mission 100% autonome

Selon la FPI, le Vitiaz a fonctionné d’une manière complètement autonome à la différence des engins sous-marins japonais Kaiko et américain Nereus qui avaient déjà effectué des plongées dans cette région.

«Il peut automatiquement contourner les obstacles le long du parcours, trouver un moyen de sortir d'un espace limité et résoudre d'autres problèmes grâce aux éléments d'intelligence artificielle dans son système de contrôle», a expliqué la FPI.

Le bathyscaphe Vitiaz fait partie d’un système de plongée en haute mer destiné à mener des recherches scientifiques au fond de l’océan. Sa conception a commencé en septembre 2017, selon la Fondation.

Fosse des Mariannes

Située dans la partie nord-ouest de l'océan Pacifique, à l’est des îles Mariannes, la fosse des Mariannes a une profondeur de près de 11.000 mètres.

Depuis sa découverte en 1875, seules quatre personnes ont plongé dans cette fosse océanique considérée comme le point le plus profond de l’océan mondial et l’endroit le plus profond de la croûte terrestre.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Tags:
océan Pacifique, Russie, plongée, bathyscaphe, fosse des Mariannes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook