Sci-tech
URL courte
Études sur le coronavirus – mai (46)
231727
S'abonner

Les conditions climatiques ne semblent pas affecter la vitesse de propagation du coronavirus, les gestes barrières et les mesures prises par les autorités jouant un rôle bien plus important, constate l’Association médicale canadienne.

C’est peut-être en vain que certains attendent l’arrivée des beaux jours dans l’espoir de voir l’épidémie du nouveau coronavirus reculer, selon une nouvelle étude publiée par le Canadian Medical Association Journal.

Se posant pour objectif de déterminer si la propagation de l'épidémie avait un rapport avec le climat et si l’arrivée des beaux jours pourrait éventuellement réduire la transmission de la maladie, les chercheurs ont analysé 375.609 cas confirmés dans 144 zones géopolitiques du monde. Ils ont comparé la dynamique de propagation du virus entre le 20 et le 27 mars à la lumière de facteurs comme la latitude, la température et l’humidité. Ils ont également tenu compte des mesures prises du 7 au 13 mars 2020 pour endiguer l’épidémie.

Après avoir étudié toutes ces données, les scientifiques ont constaté que l’épidémie ne pouvait pas être associée à la latitude et la température, mais ont noté un faible lien entre l'humidité et la réduction de la propagation du coronavirus. Ils ont conclu que la situation avait surtout été influencée par des mesures comme la fermeture des écoles et la distanciation physique, ainsi que la situation du secteur de la santé.

D’autres études

Des chercheurs de l'université d'Aix-Marseille ont établi à la mi-avril que même chauffées à 60°C pendant une heure, certaines souches de l'agent pathogène à l'origine du Covid-19 étaient encore capables de se répliquer. Les scientifiques ont dû porter la température presque au point d'ébullition pour tuer complètement le virus.

En outre, un laboratoire américain spécialisé dans les menaces de bioterrorisme a lui aussi testé la résistance du virus à diverses conditions de température et d'humidité. En intérieur, dans des conditions normales (21 à 24°C, 20% d'humidité), la demi-vie du virus sur des surfaces telles que les poignées de portes est de 18 heures contre une heure dans l'air. Cela se réduit à une heure en poussant la chaleur à 35°C et l'humidité à 80%. Toutefois, l'étude n'a pas été publiée.

Dossier:
Études sur le coronavirus – mai (46)

Lire aussi:

Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
Tags:
étude, climat, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook