Sci-tech
URL courte
171
S'abonner

La société Samsung a publié quelques recommandations sur la désinfection des ustensiles électroniques. Il est en effet connu que les virus peuvent survivre sur les surfaces en plastique et en métal jusqu'à deux ou trois jours. 

Dans la lutte contre la propagation du coronavirus, il est important que les smartphones et autres ustensiles électroniques soient nettoyés au moins une fois par jour, selon des recommandations sur la désinfection des appareils publiées sur le site de Samsung.

D’après une étude de la société Deloitte, chaque utilisateur touche son téléphone en moyenne 52 fois par jour. Mais à cause du télétravail, cet indicateur augmente.

Samsung indique donc que les smartphones doivent être nettoyés au moins une fois par jour et chaque fois après que l’appareil a été tenu par une autre personne.

«Nos recherches montrent que les virus peuvent survivre sur des surfaces en plastique ou en métal jusqu'à deux ou trois jours», souligne le docteur Doo-Ryeon Chung, directeur du Centre de prévention et de contrôle des infections du centre médical de Samsung. «Pour utiliser le smartphone en toute sécurité, il faut garder l’appareil propre», précise-t-il.

Quels moyens de désinfection?

Samsung conseille de désinfecter les appareils éteints à l’aide d’une microfibre imbibée d’une petite quantité d’eau distillée et d’alcool. De plus, l’entreprise souligne l'efficacité des lingettes désinfectantes et des antiseptiques, lesquels doivent être appliqués à l’aide d’un chiffon.

D’après les chercheurs, ces méthodes conviennent également à la désinfection des surfaces en verre, en céramique et en métal.

Lire aussi:

Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
conseils, désinfectant, désinfection, Covid-19, Samsung
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook