Sci-tech
URL courte
4410
S'abonner

Deux expériences menées par des chercheurs de l’université Yale ont révélé que les chiens pouvaient réagir à des ordres donnés par un robot humanoïde, tout en restant indifférents à ceux provenant d’un haut-parleur. Les résultats de l’étude ont été présentés pendant la conférence HRI (Human-Robot Interaction) 2020.

Des chercheurs de l’université Yale ont mené deux expériences afin de comprendre si les chiens pouvaient réagir aux ordres donnés par des robots humanoïdes, lesquels deviennent de plus en plus répandus.

Les résultats de l’étude ont été présentés lors de la conférence Human-Robot Interaction 2020, organisée en ligne en mars dernier, rapporte Association for Comuting Machinery (ACM).

Les expériences ont requis 34 chiens d’âges différents qui connaissaient déjà l’ordre «assis». Ils ont été divisés en deux groupes. Le premier recevait des ordres du robot japonais Nao, le second écoutait ceux venant d’un haut-parleur. Ils étaient accompagnés de leur propriétaire et d’un chercheur.

La première expérience devait permettre d’apprécier leur réaction face au robot et au haut-parleur. Les deux objets prononçaient le nom du chien et les chercheurs suivaient la direction de son regard. Avant le début de l’expérience, les animaux ne prêtaient aucune attention ni au robot, ni au haut-parleur. Mais lorsqu’elle a commencé, ils ont réagi à l’appel du robot, restant indifférents aux appels lancés via le haut-parleur.

Comportement positif envers le robot

Au cours de la deuxième expérience, le robot et le haut-parleur les appelaient d’abord par leur nom, puis donnaient l’ordre de s’asseoir. Les résultats ont démontré que les chiens obéissaient plus souvent au robot.

L’étude a ainsi démontré qu’ils montraient des comportements positifs envers le robot humanoïde et que ce dernier pouvait influencer leur comportement.

Les chercheurs signalent que les canidés pouvaient percevoir les robots comme des agents sociaux.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
chiens, robot, Université Yale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook