Sci-tech
URL courte
5303
S'abonner

Des spécialistes espagnols du Centre de recherche biomédiacle en obésité et nutrition de l’Université de Navarre ont démontré qu’une consommation excessive d’aliments ultra-transformés accélérait le vieillissement cellulaire, selon La Vanguardia.

Les études menées par le Centre de recherche biomédicale en obésité et nutrition (CEBEROBN) de l’Université de Navarre ont trouvé une corrélation entre une consommation élevée d’aliments ultra-transformés et le vieillissement cellulaire, relate La Vanguardia.

Celui-ci s’accélère quand la ration journalière est supérieure à trois portions des aliments concernés.

En effet, cette nourriture raccourcit les télomères, la région à l’extrémité des chromosomes, qui sont des marqueurs d’âge cellulaire reflétant le vieillissement.

Le professeur à l’Université de Navarre et directrice des travaux publiés Amelia Marti a concentré ses recherches sur l’examen de l’influence du régime alimentaire sur l’intégrité du matériel génétique ou de l’ADN, en particulier sur les télomères. 

Elle a indiqué que ces derniers pouvaient se raccourcir suite au vieillissement dû à l'âge ou à cause d'autres facteurs tels qu'une nutrition inadéquate avec notamment des aliments ultra-transformés.

Les additifs contenus

Les aliments visés par l’étude sont des produits alimentaires qui contiennent une longue liste d’additifs (d’ordinaire cinq ingrédients ou plus) comprenant des arômes, des colorants, des émulsifiants et des conservateurs entre autres.

En font partie les boissons gazeuses, les viandes transformées (saucisses, hamburgers), les pâtisseries industrielles, les laits frappés, les desserts laitiers ainsi que de nombreuses céréales sucrées pour le petit-déjeuner ou les pizzas de fabrication industrielle.

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Tags:
produits alimentaires, vieillissement, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook