Sci-tech
URL courte
167914
S'abonner

Suite à l’observation de particules inhabituelles d’origine inconnue en Antarctique, une équipe de scientifiques de la NASA a émis l’hypothèse de l’existence d’un univers paral­lèle au nôtre, relate le journal New scientist.

D'étranges particules ont été observées en Antarctique par un groupe de scientifiques, fait savoir le journal New scientist.

Peter Gorham, physicien spécialiste des particules à l'université d'Hawaï et à la tête de l’équipe, ainsi que les autres chercheurs de la NASA ont lancé pendant un mois une sonde dans l’atmosphère. Cette sonde est équipée d’un détecteur qui traque les rayons cosmiques qui frappent notre planète.

Des vagues de particules à haute énergie ont été détectées lors des vols du ballon entre 2006 et 2014. D’après les analyses menées quant à la source de ces particules, il s’est avéré qu’ils ne provenaient pas de l’espace mais du sol.

Les scientifiques ont expliqué que le phénomène observé peut être comparé à un rayon cosmique, comme si on le voyait sur la calotte glaciaire, mais qu’il ne se reflétait pas.

Après qu’une avalanche de théories ont été exposées dans une tentative d’expliquer ce phéno­mène, l’équipe de Peter Gorham a émis sa propre hypothèse qui présume de l’exis­tence d’un univers paral­lèle fonc­tion­nant à l’in­verse du nôtre. Toutefois, aucune preuve n’a pour l’heure été apportée.

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Le couvre-feu et la Garde nationale à Washington suite aux manifestations devant la Maison-Blanche - vidéos
Tags:
univers, science, géographie, Antarctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook