Sci-tech
URL courte
7863
S'abonner

Le groupe d’État russe pour les activités spatiales, Roscosmos, envisage de créer une nouvelle station orbitale qui viendra remplacer l’ISS, ainsi qu’un avion spatial qui la desservira, selon son directeur Dmitri Rogozine.

La Russie mène des recherches pour développer un avion spatial qui effectuera des vols à destination de sa nouvelle station orbitale, elle aussi à l’étude, a annoncé lundi 25 mai Dmitri Rogozine, directeur général de Roscosmos, entreprise d'État pour les activités spatiales.

«À l’heure actuelle, l’évolution du programme des vols habités est liée à la création des avions spatiaux. Les États-Unis mènent des essais dans ce domaine. Nous avons un projet d’un nouveau véhicule spatial habité réutilisable pour une station orbitale […]. Roscosmos et l’institut TsNIImash ont déjà lancé les travaux dans ce domaine très prometteur», a indiqué M.Rogozine à la radio Komsomolskaïa Pravda.

Selon M.Rogozine, il faut «créer un vaisseau spatial habité récupérable qui pourra fonctionner dans différents milieux» pour que les équipages des stations évoluant en orbite basse, dans le champ magnétique terrestre, soient protégés des radiations spatiales.

Un nouveau Bourane?

M.Rogozine a rappelé que l’URSS avait déjà créé un avion spatial dans le cadre du programme Energia-Bourane. La navette Bourane a été conçue pour effectuer 100 vols pilotés ou en mode automatique, mais le programme avait été abandonné après la dislocation de l’URSS alors que le Bourane n’avait effectué qu’un seul vol réussi en 1988.

La navette sans pilote Bourane était en quelque sorte «en avance sur son temps, mais maintenant le bon moment arrive», a-t-il déclaré.

Station orbitale censée remplacer l’ISS

Selon M.Rogozine, il est temps de songer au successeur de la Station spatiale internationale (ISS) qui peut cesser de fonctionner dans sept ou 10 ans en raison de la fatigue des matériaux.

«La Russie, qui a toujours été leader dans le domaine de la création des stations orbitales, doit immédiatement lancer la conception d’une nouvelle station orbitale. On décidera tout prochainement si elle sera habitée en permanence, si elle sera internationale ou nationale, mais il faut s’occuper immédiatement du côté technique du projet», a estimé M.Rogozine.

Avant de rejoindre le projet ISS, la Russie exploitait le complexe orbital Mir. En 2001, il a été sorti de son orbite et noyé dans l'océan Pacifique, entre autres à cause du coût élevé de son entretien qui atteignait quelque 200 millions de dollars par an.

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
Holding spatial russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, station spatiale, navette spatiale, Bourane
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook